Laboratoires associés

 

Les équipes porteuses du projet

Le Lidilem contribuera à la description linguistique (lexicologie sémantique, énonciation et formes et usages) des lexiques spécialisés et à l’élaboration d’outils informatiques pour l’enseignement et l’apprentissage de ce lexique à des publics francophones et non-francophones. Ces travaux seront effectués en collaboration avec différents spécialistes du laboratoire : sur la lexicologie sémantique F.Boch, C.Cavalla, F.Grossmann, et A.Tutin ; sur les formes du lexique et leurs usages J.P.Chevrot ; sur les outils informatiques C.Ponton, G.Antoniadis et O.Kraif du Département d’Informatique Pédagogique du Lidilem. Tous participeront, dans la mesure de leur spécialité respective, à la réflexion didactique pour l’enseignement/apprentissage en Français sur Objectif Spécifique.

Le CRTT fournira ses méthodologies de description linguistique de la terminologie présente dans le corpus ainsi que celles relatives à l’élaboration d’un corpus spécialisé. Il s’agira d’identifier, d’extraire et de décrire les unités terminologiques et la phraséologie spécifiques (collocations) dans les corpus des différents domaines représentés et dans les écrits universitaires, en particulier dans les domaines de spécialité que sont la médecine et l’informatique. L’expérience de ce laboratoire en matière d’élaboration d’outils terminographiques d’aide à la rédaction universitaire sera une précieuse contribution aux objectifs de ce projet. En outre, ce PPF s’inscrit dans le cadre de l’infléchissement des activités du CRTT vers l’analyse des terminologies et plus généralement des phénomènes linguistiques à travers l’étude de corpus de textes spécialisés. Les membres impliqués sont : H.Béjoint, F.Maniez, P.Dury, Y.Brolles et C.Carras.


Des collaborations associées au projet

Le laboratoire Grammatica de l'Université d'Artois représenté notamment par J.M.Mangiante -  spécialiste en Français sur Objectif Spécifique - participera à la constitution d’un référentiel en langue de spécialité pour des publics non-francophones. Il aura pour tâche l’élaboration d’un corpus des écrits des métiers concernés et la mise en place d’un référentiel en Français sur Objectif Spécifique.

 
Le Centre Universitaire d’Etudes Françaises (CUEF) de Grenoble sera un terrain de tests et d’applications des outils pédagogiques mis en place en fin de projet. En outre, des enseignants-spécialistes de la didactique du Français sur Objectif Spécifique de cet établissement participeront à la réflexion en matière de didactique du lexique pour les professions qui les concernent (C.Carras, J.Tolas).

 
La MSH-Alpes de Grenoble sera partie prenante de cette initiative en offrant l’accès à plusieurs de ses services. Cet établissement aidera au recueil de corpus scientifiques qui représente la base de ce travail en permettant au lidilem l’accès à des banques de données dont nous ne disposons pas ; par ailleurs la MSH-Alpes assurera un soutien informatique et nous ouvrira ses locaux (visioconférences, séminaires de recherche, journées d’études). En outre, elle soutiendra la publication des travaux liés au projet.

Cette collaboration permettra, aux membres du projet, de rencontrer des chercheurs d’autres disciplines du complexe universitaire de Grenoble, ce qui conforte la vocation fédérative du PPF.

 
Enfin, nous avons contacté deux laboratoires qui ont donné leur accord pour que nous utilisions les outils qu’ils développent. Il s’agit de

-         L’Observatoire de Linguistique Sens-Texte (OLST) de l’Université de Montréal

-         Le Groupe de Recherche en Lexicographie Pédagogique (GRELEP) de l’Université catholique de Leuven

 


 
FICHIERS JOINTS
Nom  Taille Ajouté le  Action
Tableau.doc 33 Ko 10/10/2008 17:44  Visualiser   Ouvrir/Télécharger

Haut de pagehaut de page

Connexion